La SEC ne profite pas du soutien dans l’affaire Ripple

thecrypto
3 Min Read

Le défenseur de la SEC, Accredify, n’a pas déposé son dossier officiel auprès de la Cour dans les délais impartis.

La Securities and Exchange Commission (SEC) américaine a intenté une action en justice contre Ripple pour des ventes présumées de titres non enregistrés de XRP. Dans cette lutte, qui dure depuis environ 2 ans, une décision n’a pas encore été prise. Des supporters se sont récemment joints à l’affaire pour les deux parties, et une approbation a été accordée par le tribunal pour la soumission des résumés des supporters. Cependant, l’un des partisans de la SEC n’a pas pu bénéficier de cette approbation.

Le défenseur de la SEC n’a pas présenté de résumé à la Cour

Dans l’affaire SEC contre Ripple, le promoteur de la SEC, Accredify (aujourd’hui InvestReady), n’a pas déposé son mémoire officiel dans les délais impartis.

L’avocat Jeremy Hogan a attiré l’attention sur cette question en partageant la mise à jour de James K. Filan sur les mémoires soumis jusqu’à présent.

Accredify, la société qui aide à vérifier l’éligibilité des investisseurs aux investissements en ligne, a demandé l’autorisation au tribunal de déposer un mémoire d’amicus curiae pour soutenir la motion de jugement sommaire de la SEC, un jour avant l’expiration du délai pour les demandes de dépôt de mémoires d’amicus curiae. Cependant, InvestReady (Acredify) n’a pas été en mesure de déposer son mémoire officiel parce qu’elle n’a pas respecté le délai du 18 novembre.

Le New Sports Economics Institute (NSEI) a officiellement soumis son mémoire du côté de la SEC. Du côté de Ripple, 14 mémoires officiels ont été soumis par différentes organisations telles que la Chambre de commerce numérique, TapJets, I-Remit et Coinbase.

TAGGED: ,
Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire