BlockFi faces SEC investigation into high-yield crypto account offerings

thecrypto
5 Min Read

La Securities and Exchange Commission des États-Unis enquête sur la plateforme de prêt de crypto-monnaies BlockFi à propos de ses comptes à haut rendement et à intérêts. Plus tôt dans l’année, une série d’agences au niveau de l’État avaient lancé des enquêtes sur BlockFi.

BlockFi, une société basée dans le New Jersey, a gagné en popularité avec de telles offres de produits. L’entreprise permet aux utilisateurs de prêter et d’emprunter un large éventail de crypto-monnaies telles que le bitcoin, l’ethereum ainsi que des monnaie stables comme le tether et l’USD Coin.

Le taux de rendement des crypto-monnaies libellées en dollars est significativement beaucoup plus élevé que celui des banques.

Selon son site Web, BlockFi propose des comptes qui permettent aux utilisateurs d’obtenir des rendements annuels pouvant atteindre 9,5 %. En revanche, les comptes d’épargne traditionnels permettent aux détenteurs de gagner à peine 0,06 % par an. Si les comptes d’épargne à actifs numériques offrent des taux d’intérêt plus élevés, ils ne sont pas assurés par le gouvernement fédéral, contrairement aux dépôts bancaires.

Des sources qui ont demandé à rester anonymes ont déclaré aux médias Bloomberg que l’enquête de la SEC est principalement axée sur la nécessité de déterminer si ces comptes rémunérés appelés « BlockFi interest accounts (BIA) » sont des valeurs mobilières. Si tel est le cas, ces produits doivent alors être enregistrés auprès de l’agence.

Jusqu’à présent, la SEC n’a accusé BlockFi d’aucun méfait, mais BlockFi a maintenu que son produit n’est pas une valeur mobilière.

BlockFi compte actuellement plus de 500 000 comptes de particuliers et sa valeur s’élève à plus de 4 milliards de dollars. L’entreprise a été soutenue par des investisseurs comme Tiger Global Management et Bain Capital depuis sa création en 2017.

Coup de semonce aux prêteurs de crypto-monnaies

Le dernier développement n’est pas la première fois que BlockFi se heurte aux autorités. Plusieurs États américains ont sévi contre la plateforme de prêt de crypto-monnaies pour avoir potentiellement violé les lois sur les valeurs mobilières avec ses comptes haut de gamme.

Comme le rapporte Blockchain.News, les États américains du Texas, de l’Alabama et du New Jersey ont annoncé en juillet que la plateforme n’avait pas enregistré ses comptes d’intérêt BlockFi (BIA) auprès des régulateurs de l’État et qu’ils pouvaient être des offres de titres non enregistrées. D’autres États, comme le Kentucky et le Vermont, ont également exprimé des préoccupations similaires concernant les produits BlockFi au cours des mois précédents.

En septembre, la SEC s’est lancée dans une démarche qui semble ébranler l’ensemble du secteur des prêts de crypto-monnaies. L’agence a averti Coinbase Global de ne pas poursuivre son projet de produit de prêt de crypto-monnaie appelé Coinbase Lend.

Coinbase avait prévu d’introduire ses propres produits de prêt de finance décentralisée (DeFi) au cours des dernières semaines. S’il avait été introduit, le produit aurait permis aux investisseurs de gagner des intérêts sur leurs avoirs en crypto en les mettant à la disposition des emprunteurs.

Alors que plusieurs concurrents de Coinbase disposent déjà de produits de prêt à intérêt similaires, la SEC a menacé de poursuivre Coinbase si la bourse populaire va de l’avant et lance son programme de prêt de crypto. L’agence de sécurité a considéré le produit comme une sécurité et plus tard, Coinbase a abandonné son programme de prêt.

Celsius, une société de prêt de crypto-monnaies qui offre des intérêts sur les avoirs en crypto, a également été confrontée à une sécurité réglementaire similaire dans plusieurs États qui ont sévi contre BlockFi.

La SEC, sous la direction de Gary Gensler, a tourné son attention vers l’espace de la finance décentralisée (DeFi), qui connaît une croissance rapide. De nombreux projets décentralisés, tels que Compound et Aave, fournissent des produits à rendement similaire aux services de Celsius et BlockFi.

En août, le patron de la SEC a laissé entendre que l’espace de la finance décentralisée pourrait avoir pour activité la vente de titres non enregistrés et a donc appelé à une réglementation plus stricte du secteur.

✅Gate.io Gate.io et réduisez vos frais de 10% sur chaque trade avec mon lien !
:
https://bit.ly/3zwvbbp

✅ Binance (5% de cashback) :
https://bit.ly/3tb9oDh

READ  La fondation Luna veut indemniser les utilisateurs pour leurs pertes
TAGGED:
Leave a comment

Laisser un commentaire